person-holding-another-person-s-hand-374664.jpg

Le deuil périnatal et parental

"Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants."

Jean Dormesson

Se relever d'un IVG, d'une fausse couche ou de la perte d'un bébé.
Mais aussi, cette fatalité qui fait que vous ne serez jamais maman...
Voilà de quoi parle cet accompagnement.

Banaliser un IVG ou une fausse couche sous le prétexte que le bébé n'est pas né, c'est un blasphème.

Qui peut connaître l'investissement personnel des émotions et des sentiments face à l'annonce d'une

grossesse ?

Il n'y a pas de demi mesure à perdre un bébé à 1 mois ou à 6 mois de grossesse, à terme, ou après...

Malheureusement, ce sujet encore tabou et qui fait tourner le dos au corps médical qui minimisera la situation, personne n'ose en parler... Personne n'ose exprimer ce qu'il ressent.

Votre famille se trouvera souvent dure et vous ne trouverez pas forcément le soutien dans votre partenaire, qui certes vivra la même chose que vous, mais différemment et surtout, sans oser vous en parler car il connaît votre souffrance.

Vos amis/es et collègues ne sauront que faire face à votre tristesse. L'impuissance de votre entourage et votre culpabilité, les remises en questions ne feront que vous accompagner dans un cercle infernal...

Ou bien, vous déciderez de ne plus en parler, de faire comme si ça ne s'était jamais passé...mais la vérité reviendra, à un moment ou un autre, et vous ne saurez pas la gérer.

Le deuil, quel qu'il soit, se divise en plusieurs phases:

- le choc

- le déni

- la colère

- la tristesse

- la résignation

- l'acceptation

- la reconstruction

Nul ne peut prétendre être sorti du deuil s'il n'a pas passé toutes ces étapes. elles sont longues, difficiles, éreintantes mais obligatoires pour pouvoir prétendre à la résilience.

Mon accompagnement sur ce chemin  là se fait tout en bienveillance, en respect et en compréhension.

Je ne pourrais dire à quel point ce travail est primordial et mon petit coup de gueule sera dans le fait qu'il n'est pas spécialement reconnu...pourtant INDISPENSABLE !!!

Ce qui peut vous paraître inacceptable, un jour, ne sera jamais totalement accepté, mais il deviendra plus doux. Cela fait partie de vous mais ne sera plus comme une plaie qui fait mal à chaque fois qu'on la passe sous l'eau... elle aura cicatrisé.

Dans cet accompagnement, il y a la partie deuil parental...Comment le définir ?

Plus sournois, encore moins connu, pourtant il concerne ces femmes qui voient passer les heures de leur horloge biologique qui les rapprochent, un peu plus à chaque fois, du berceau vide.

Celles qui ont appris qu'elles ne pourraient jamais porter un enfant.

Celles qui se retrouvent, une fois la "tribu" partie à ne plus savoir ni quoi, ni comment faire pour occuper leur vie.

Celles qui avaient décidé qu'elles ne voudraient pas d'enfant mais qui accepte mal le couperet final.

-Celles qui vivent leur ménopause comme une frustration.

Toutes ces femmes qui auront du mal à se sentir FEMME face à la société.

Cet accompagnement se passe à mon bureau à Narbonne ou par visio.

La visio vous permettra éventuellement de faire face à votre honte...mais il ne devrait pas y en avoir...

Vous n'avez pas à avoir honte. Que ce soit pour une fausse couche, un deuil périnatal ou bien un IVG, vous n'êtes pas coupable de ce que vous avez fait. Ce sont les circonstances qui ont fait que... mais pas vous !!!

Je vous aiderais à vous relever, petit à petit, de cette blessure qui vous paraît être insurmontable, et vous verrez qu'un jour, ce sera votre force.

Si , si si, je vous assure, c'est possible.

A base d'exercices pour réapprendre à aimer votre corps malgré les évènements, sur le respect de la personne et de son traumatisme, je vous accompagne, au fil des jours, à aller mieux et à accepter l'inacceptable. Tout en bienveillance, en simplicité et en compréhension, rempli de douceur.

Le prix de la séance est de 50 € l'heure.

Contact