• Sandrine Sales

Le désir d'enfant peut-il passer au-dessus de la compréhension


Lorsque devenir parents ne se fait pas naturellement, le grand parcours du combattant, FIV, PMA voir mères porteuses, commencent et avec ça, la solitude du couple.

Solitude sur le fait de l'incompréhension, le questionnement, l'incertitude, l'angoisse... Comment réagir et accompagner ?


Lorsque l'enfant tant espéré n'arrive pas; on pourrait dire que c'est la nature, moi je dirais plutôt le destin, va lancer le couple dans une course face à la science. Chaque année, près de 30.000 enfants naissent grâce à la Procréation Médicalement Assistée, c'est autant de familles, qui peuvent enfin se dire "heureuses" et comblées.

Mais peut-on vraiment s'en sortir comme ça ?

Attention, je ne parle pas pour les couples ayant eu un problème de santé ou les couples homosexuels, quoi que si nous allions chercher vraiment plus loin, je suis persuadée qu'il y aurait des similitudes... Lorsqu'on sait que les maux du corps sont les maux de l'âme...


Les chiffres après une naissance peuvent faire réfléchir: 20 à 25% des couples se séparent dans les premiers mois suivant la naissance d'un enfant. Vous comprendrez pourquoi c'est mon cheval de bataille... Lorsque je dis qu'une naissance se prépare comme un boxeur qui doit rentrer sur le ring, je sais de quoi je parle.

Alors, qu'en est-il des couples qui doivent passer par la science pour devenir parents ?

Je fais malheureusement une constatation, ils ne sont pas préparés à tout ce qu'ils vont subir. L'amour peut-il être plus fort que tout ?

Si nous avions les moyens de comprendre "le pourquoi du comment" la petite graine ne veut pas prendre racine, nous pourrions probablement voir dans la généalogie des futurs parents, ou bien dans l'éducation ou tout simplement dans la vie trépidante de certains couples où la place à l'amour n'y est même pas... Lorsque vous en arrivez à devoir prendre rendez-vous pour une relation sexuelle, parce que c'est LE JOUR de l'ovulation, où est vraiment l'amour ?

Mais bon, ça c'est un autre sujet sur lequel je me ferais un plaisir de passer des heures tant il est puissant.


Non, je voudrais parler de la préparation psychologique des couples...

Nous devons être en paix avec nous-même pour pouvoir donner la vie et surtout savoir si tel est vraiment votre choix. Parfois, il vaut mieux vivre comme il faut à deux que de se risquer à se perdre en étant parents.

Lorsque les mois, les rendez-vous, les faux espoirs, les doutes prennent le pas sur le désir, le couple n'a d'autre choix que de continuer à avancer, car ils ont "signé" pour ça mais l'amour est mis à rude épreuve, ne nous le cachons pas. C'est autant de descentes aux enfers, de crises, de disputes, d'accusations qui rentrent en jeu.

L'accompagnement des couples dans ces moments-là est, je le pense, obligatoire. Bien sûr, les séances ne sont pas remboursées mais à un moment, que veulent les couples ?

Lorsqu'un professionnel s'emploie à vous accompagner, ne rejetez pas cette main tendue.

Pour ma part, j'aide les couples dans toutes les étapes et toutes les montagnes russes à venir.

Parlez-en autour de vous, si vous le pouvez, la science fait bien les choses mais rien de mieux qu'une vraie aide relationnelle pour ce cataclysme ;-)



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout