• Sandrine Sales

La révocation du droit à l'avortement aux Etats-Unis


Nous ne pouvons pas faire comme si nous n'avions rien entendu...

Et je me dois dans ma position de thérapeute, spécialisée dans le couple et la famille, de parler de cette catastrophe, de ce pas en arrière, de ce manque de respect pour la femme...

Il est inenvisageable pour ma part de laisser faire sans rien dire...


Vous connaissez Simone Veil ? Et ce qu’elle a fait pour les femmes…

Le droit à l‘avortement !!!

Non pas que je sois féministe, mais un peu quand même quand dans cette société un seul homme face à dix femmes reportera la majorité… Je ne trouve pas l’égalité…

Mais bon, ce n’est pas de ça que je veux parler maintenant mais de ce qu’il se passe aux Etats-Unis…

La révocation du droit à l’avortement.

Voilà quelques exemples qui peuvent faire froid dans le dos si les Etats-Unis (ne nous croyons pas à l’abri…) et d’autres pays décident d’enlever ce droit aux femmes.

Je suis pro-Sabrina qui a découvert lors de son scan d'anatomie de 20 semaines que le nourrisson qu'elle était si excitée d'amener dans ce monde s'était développé sans organes vitaux.

Je suis pro-Susan qui a été agressée sexuellement en rentrant du travail, pour en arriver à l'horrible réalisation que son agresseur lui a planté sa graine lorsqu'elle a obtenu un résultat positif au test de grossesse un mois plus tard.

Je suis pro-Theresa qui a fait une hémorragie à cause d'une rupture placentaire, ce qui a amené ses parents, son conjoint et ses enfants à prendre l'impossible décision de sauver ou non son enfant à naître.

Je suis pro-petite-Cathy qui s'est fait arracher son innocence par quelqu'un en qui elle aurait dû pouvoir avoir confiance et son corps de 11 ans qui n'est pas assez mature pour supporter les conséquences de cette trahison.

Je suis pro-Melissa qui a deux emplois juste pour joindre les deux bouts et qui doit choisir entre mettre un autre enfant dans la pauvreté ou nourrir les enfants qu'elle a déjà parce que son conjoint l'a abandonnée.

Je suis pro-Britanny qui réalise qu'elle n'est nullement capable financièrement, émotionnellement ou physiquement d'élever un enfant.

Je suis pro-Emily qui a subi une FIV, et qui a fini avec six œufs implantés viables nécessitant une réduction sélective afin d'assurer sa sécurité et une quantité sécuritaire de fœtus.

Je suis pro-Christina qui ne veut pas être mère, mais les méthodes contraceptives échouent parfois.

Je suis pro-Jessica qui obtient enfin la force de s'éloigner de son conjoint violent physiquement pour découvrir qu'elle porte l'enfant du monstre.

Je suis pro-Vanessa qui est entrée dans son rendez-vous de confirmation après des années à essayer de concevoir, seulement pour entendre le silence là où il devrait y avoir un battement de cœur.

Je suis pro-Lindsay qui a perdu sa virginité en deuxième année avec un préservatif cassé et qui doit maintenant choisir d'être une mère adolescente au lieu de juste une adolescente.

Je suis pro-Courtney qui vient de découvrir qu'elle a déjà 13 semaines, mais l'œuf n'a jamais réussi à sortir de son tube de Fallope donc soit elle met fin à la grossesse, soit elle risque de mourir d'une hémorragie interne.

Vous pouvez argumenter et dire que je suis pro-choix autant que vous voulez, mais la vérité est :

Je suis pour la vie.

Leurs vies.

La vie des femmes.

Vous ne pouvez pas choisir et choisir quels scénarios devraient être acceptés.

Les droits des femmes sont destinés à protéger TOUTES les femmes, quelle que soit leur situation !

Ne baissez jamais les bras face à un droit qui vous a, un jour été offert, et qui peut être annulé à n’importe quel moment sous la seule direction des chefs d’Etats…

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout